21 OCT. 10:00 30 JUIN 12:00

Mémoire & réminiscence

EHPAD Les Pyrénées - Pau / Jeanne d'Albret - Orthez

Une offre culturelle de l’association accès)s( en direction des séniors en réponse à l’appel à projet 2020 du Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques. Constituer un album souvenir en réalisant un document modeste et local sur la majorité silencieuse.

24 Portraits

d' Alain Cavalier (1987 - 1991)

La réminiscence est, dans la pensée de Platon, l’éveil par l’âme des possibilités latentes qu’elle porte
en elle-même. L’acquisition de la connaissance doit alors débuter par une reconnaissance. Cette théorie
sert tout à la fois à démontrer l’immortalité de l’âme. C’est donc à partir de ce constat qu’accès)s( propose un temps de discussion autour d’extraits du film 24 portraits d’Alain Cavalier. Il s'agira d'entamer une conversation commune avec plusieurs résidents et de créer ainsi un temps d’échange autour du portrait, des souvenirs et des supports de sauvegarde (argentiques et numériques).

« Ces portraits sont des rencontres que je voudrais garder de l'oubli, ne serait-ce que pendant les quelques minutes où elles sont devant vous. Ce sont des femmes qui travaillent, qui font des enfants et qui, en même temps, gardent un esprit d'indépendance. J'ai tourné vingt-quatre portraits de treize minutes. J'ai choisi cette courte durée pour plusieurs raisons : ne pas ennuyer, échapper à toute coupure publicitaire, réaliser le film vite, dans un élan et sans trop de ratures. Je ne suis pas un documentariste. Je suis plutôt un amateur de visages, de mains et d'objets. Rendre compte de la réalité ne m'attire pas. La réalité n'est qu'un mot, comme sa sœur jumelle, la fiction, que je pratique par ailleurs, avec un plaisir différent. » Alain Cavalier

portraits filmés
Thierry MoinetFR

Après le succès du projet Mémoire & réminiscence en 2018, accès)s( propose de réaliser des portraits filmés de résidents d'EHPAD. Comme l’a dit Agnès Varda sur son film « Daguerréotypes », ce projet se veut comme un « document modeste et local sur la majorité silencieuse au masque effrayant », et constituera un album souvenir pour l’ établissement d’accueil et les proches. « Ces portraits seront des archives pour les archéo-sociologues de l’an 2975 ».

accès)s( invite des résidents à réaliser un travail de mémoire afin de réactiver des souvenirs par le biais de discussions. Le but étant de favoriser l’expression des personnes âgées à l’aide de stimuli divers et de supports variés, et ainsi de les valoriser.
Cette collecte de paroles s’effectue dans un premier temps sur deux séances et s’appuie sur une grille de questions. Ce recueil de la biographie de chacun passera par l’évocation de souvenirs.
Dans un second temps, quatre séances invitent quelques résidents volontaires à évoquer plus en détail des moments de leur vie, des plus éloignés aux plus proches (enfance, école, travail, vie et fêtes de famille, vacances, etc.). Ces résidents peuvent s’ils le souhaitent illustrer via des objets personnels qui leur sont chers ou exhumer des photographies de jeunesse.